Procrastination

05 novembre 2009

At World's End

.
..
EndClairSmall

...

Posté par 101010 à 01:50 - - Permalien [#]


07 janvier 2009

Let There Be Light

.
..

Let_there_be_light

...

Posté par 101010 à 06:07 - - Permalien [#]

26 septembre 2008

Runaway Train

.
..
Runaway_train

...

Posté par 101010 à 04:24 - - Permalien [#]

10 septembre 2008

Lighter

.
..
Al1

...

Posté par 101010 à 01:02 - - Permalien [#]

05 septembre 2008

HAL

.
..
Atome2

...

Posté par 101010 à 00:47 - - Permalien [#]


31 août 2008

Présence

.
..
Atome

...

Posté par 101010 à 04:59 - - Permalien [#]

18 juillet 2008

Rock Solid

.
..

MatadorAlex

...

Posté par 101010 à 21:47 - - Permalien [#]

17 juin 2008

Stomp

.
..

StrojMachine

...

Posté par 101010 à 11:04 - - Permalien [#]

28 février 2008

Hueco

.
..

Hueco

...

Posté par 101010 à 18:12 - - Permalien [#]

22 novembre 2007

Quote. Y tient.

.
..

Calme plat. Quotidienneté.
Horaires à la con adorés, promenades dans des hotels de luxe.
Dans des cinémas désaffectés. Dans des halls démesurés.
Dans d'édifiants improbables.

Et des envies.

Le corps travaille, l'âme se repose -
Celle-là se chine et s'échine assez toute seule, dans son coin.

Same ol' business.
Dreams as usual.


...

Et, toujours, cet écran - qui attend patiemment.
Et, toujours, cet écran, dans lequel il plonge.
Et/Où, toujours, il poursuit les ombres qui l'allongent.

Il respire et ajoute en un souffle :
Mais-jamais-n'oublie-d'enfouir-et-d'en-fuir-quelques-autres !

Habité, même si n'aime pas forcément tous ses locataires.
Habitué, même si ne sait pas toujours qu'en faire.

Dreams as usual.
...

Et des mots.
Et des mots.
Et des mots.
Et des mots.

.
...

Posté par 101010 à 02:38 - - Permalien [#]

15 novembre 2007

Ctrl

.
..

De 'délétère' à 'delete', il n'y avait qu'un pas.
C'est un poil psychotique - mais efficace.
It's on the Way.

...
.....

Posté par 101010 à 15:13 - Permalien [#]

01 octobre 2007

Le Sot l'y laisse

.
..

Qu'importent les souvenirs, pourvu que l'on ne m'y laisse.
Dans l'âme, sa lie : peu de brou ! - pourvu que je ne m'y blesse...

Qu'importe le temps, pourvu que je ne cesse.

Tant que porte l'envie.
Pourvu qu'on ait l'ivresse.


...

Posté par 101010 à 23:51 - - Permalien [#]

09 juin 2007

@ terré

.
..

aouch2

°
En bas, il n'y a rien.
Pour en avoir fait le tour,
Je ne le sais que trop bien.

En bas, rien ne s'éclaire.
On ne colle qu'à soi-même.
A la lumière noire d'un Ego amputé de l'autre,
D'un Ergo Sum solitaire.
Dans lequel on se vautre.

En bas, on se pense. Et on croit panser.
Et on observe au loin les mains tendues.
Celles, je sais, qu'on ne veut pas blesser.

Mais on pèse de tout son poids.

En bas, il n'y a rien.
Pardonnez ma certitude, mes imprécations.
Mais, pour en avoir fait le tour,
Je ne le sais que trop bien.

Et, cette fois, je refuse de descendre.

°°°

Posté par 101010 à 23:57 - - Permalien [#]

27 mai 2007

Un pacte

.
..

J'avais osé lui demander de me consacrer quelques minutes.
Sous mon bras : quelques toiles, quelques mots et quelques notes.
Il *fallait* que je lui montre, cette fois ; jamais je n'avais été aussi  décidé...

Il apparut enfin. Toujours la même dégaine et ce petit sourire en coin.
Mademoiselle - deux cafés - emballé/pesé/payé. Pas que ça à foutre, après tout. Mais...
Je retardai pourtant moi-même l'heure du voilà-donc-ce-qui-nous-amène, préambulant tant et plus au milieu de mes vaines précautions.
Il y coupa court, d'un regard, en découvrant ce que je dissimulais.

Dès lors, je me tus, pris par la pudeur des mis-à-nu.
Et il commença, lui, à y mettre les mots que je n'avais plus.
'Un peu fade'. 'Prometteur'. 'Surjoué'.
'Délicat'. 'Surprenant'. 'A retravailler'...
Rien que je ne sache déjà, en somme.

...
Sur la dernière, enfin, il ne put rien articuler.
Il se taisait, enfin, et se contentait, le regard perdu, de sourire à ma page.
Celle-là. Celle-là était réussie.
Je n'avais pas tant perdu mon temps. Et plus.

"Scelle-là".

De retour chez moi, je l'oubliai au fond d'un tiroir et me remis à plancher sur toutes les autres.

...

Posté par 101010 à 04:01 - - Permalien [#]

24 mai 2007

Noctambulisme

.
..

"Ca y est", se dit-il enfin, "j'ai trouvé où m'asseoir aujourd'hui".

Oreilles recouvertes, musique à l'âme, ne pense plus et écoute.
Le reste Se pensera mieux sans toi.
Pupilles grandes ouvertes, reste du monde forclos, ne dévisage plus, contemple.
Tes yeux verront mieux sans toi.

Un noeud défait, deux autres apparaissent ; le nouveau puzzle a du bon.
Pêne et joies de la reformulation.

De la nécessité des longues promenades nocturnes et des rêves éveillé.
Il avait presque oublié...

.
...

Posté par 101010 à 17:01 - - Permalien [#]